Magazine

Sur les pas du GR54 au Parc national des Écrins

today7 juin 2023 67

Arrière-plan
share close

L’année 2023 marque les 50 ans du Parc national des Écrins. Pour cette occasion, le Comité départemental de randonnée pédestre des Hautes-Alpes propose plusieurs soirées d’animations et de débats autour des espèces qui grouillent au milieu des Écrins. L’occasion de marcher en montagne, de connaître et de protéger les espèces. Tout ça passe par l’itinéraire incontournable du GR54, 170 km en pleine montagne.

C’est pile la bonne période pour réaliser ce tour de montagne, entre la fin du mois de juin et la mi-septembre. En effet, il vous est possible de bivouaquer le long du GR54, mais aussi de dormir dans des campings, des hôtels, des gîtes ou des refuges. Si certaines étapes nécessitent d’être autonome en nourriture, les propositions adaptées par le Parc national des Écrins correspondent à tous les types de profils : du plus vagabond à celui qui s’attend à un minimum de luxe. 

Mais avant de vous lancer, l’équipe vous conseille de participer aux animations « Sur les pas du GR54 » qui ont lieu à différents points de ce sentier incontournable :

  • Le 11 juillet 2023 à Vallouise-Pelvoux
  • Le 24 juillet 2023 à Villar-d’Arêne
  • Le 2 août 2023 à Valgaudemar
  • Le 10 août 2023 à La Grave
Randonneurs du GR54 au lac de la Douche,Thierry Maillet
Randonneurs du GR54 au lac de la Douche,Thierry Maillet

Zoom sur le GR54, tour de l’Oisans et des Écrins

Au coeur du Parc national des Écrins, le GR54 est un incontournable de la grande randonnée de montagne. Ces hauts lieux de l’alpinisme tels que La Meije, à 3983 mètres d’altitude ou la Barre des Écrins à 4102 mètres d’altitudes donnent des vertiges tant leurs panoramas font rêver et voyager. Évidemment, pour s’atteler au GR54, il faut être initié aux grandes randonnées. Car en effet, le « 54 » enchaîne des étapes soutenues, pimentées de passages techniques. Cet itinéraire vous fait passer par les vallées alpines, certains cols. Toutes ces zones sont évidemment préservées.

Si vous souhaitez vous lancer dans l’aventure et parcourir la totalité du GR54, prévoyez 10 à 15 jours d’itinérance. L’équipe de Radio Oxygène conseille aux plus raisonnables de découper en plusieurs jours de marches leur périple. Vous découvrirez avec plus d’aise ce sentier « rêvé » par Roger Canac, le guide de haute montagne et instituteur écrivain qui a réalisé le Tour du Mont-Blanc. A l’hiver 1962, avec une petite équipe, Roger Canac s’est organisé pour définir un tracé sur une carte puis un itinéraire praticable. Grâce à ses connaissances dans les différentes vallées, l’équipe a pu réaliser son tour tout en passant par de nombreux refuges ou de « grands-dortoirs ».

Au printemps 1964, l’équipe de guides de montagne ont parcouru cet itinéraire et ce grand tour est agréé officiellement sous le titre « GR54 ». A ce moment-là, certains cols, comme celui de l’Aup Martin, n’avaient pas été pratiqués depuis plusieurs décennies. Ces premiers randonneurs ont eu le sentiment d’être de véritables pionniers ! Ils ont emprunté de très vieux cheminements qui permettaient aux habitants des vallées voisines de communiquer entre eux.

Fun fact : à ce moment-là, le Parc national des Écrins était déjà dans les débats. Dix ans plus tard, il verra le jour alors qu’il bénéficiait déjà d’une ossature de sentiers pour permettre la découverte des vallées et des sommets prestigieux du massif. Un vrai luxe !

Etape du GR54 entre Jas Lacroix et Pas de la Cavale, photographie de Thierry Maillet
Etape du GR54 entre Jas Lacroix et Pas de la Cavale, photographie de Thierry Maillet

Par où on passe ?

Il existe de nombreuses possibilités de découvrir le GR54. Cet itinéraire fait partie de la trilogie des sentiers de grandes randonnées des Alpes françaises, avec le Mont-Blanc et la Vanoise. Mais c’est le plus sauvage de tous, voire le plus difficile… En effet, il y a 184 kilomètres à parcourir, mais ce n’est pas tout. 14 cols surplombent ce sentier et il y a parfois plus de 12 800 mètres de dénivelé. C’est un véritable périple, mais très agréable à vivre : vous passerez par des hameaux d’alpages, de profondes vallées et des cols alpestres élevés. Vous pourrez même faire la rencontre de sa faune emblématique, assez discrète, mais bien présente.

Il y a différents départs pour différents profils. Lisez avec attention pour découvrir le parcours qui vous convient le mieux :

  • GR54 au départ du Bourg d’Oisans : Cet itinéraire très sportif commence par des mains courantes qui permettent d’atteindre des hameaux accrochés à flanc de montagne. Ce parcours au dénivelé impressionnant permet de partir sur les traces des pionniers des Écrins. Il sera possible, en passant par le Bourg d’Oisans de découvrir les alpages les plus reculés, les hauts lacs glaciers et les torrents de l’Onde.
  • GR54 au départ de l’Argentière-la-Bessée : Cet itinéraire commence en douceur le long du torrent de l’Onde, jusqu’au pied du col de La Pousterle. Il rejoint le GR54 au dépat du Bourg d’Oisans, par le Pas de la Cavale en direction du sauvage Champsaur. Sur le retour, les itinéraires se séparent au niveau de la Vallouise. La dernière étape de ce trajet est douce et atterrit après le col de la Pousterle à l’Argentière-les-Écrins.
  • GR54 au départ de La Chapelle-en-Valgaudemar : Ce départ propose une version courte de l’itinéraire de douze jours. C’est une variante qui quitte le chemin traditionnel et permet d’explorer plus de paysages emblématiques des Écrins.
  • GR54 au départ de La Grave : Cet itinéraire est pour les sportifs. Partez à la découverte de sommets emblématiques, grimpez des cols à l’accès assez difficile, profitez-en pour vous reposer au sein de refuges accueillants tout en croisant une faune et une flore exceptionnelle. Vous ferez également le détour par la variante alpine de l’Olan sur les hauteurs de la vallée du Valgaudemar qui offrent une vue spectaculaire.

Écrit par: admin

Rate it
0%