Uncategorized

Les bébés tortues du Parc national de Port-Cros sont sortis de leurs œufs !

today29 août 2023 48 3

Arrière-plan
share close

Les bébés tortues du Parc national de Port-Cros sont nés ! Tout à commencé mercredi 21 juin 2023, quand la présence d’une tortue caouanne a été signalée par un promeneur sur la plage de la Bergerie, au niveau de la plage de la Capte à Hyères, dans le Var. Quelques jours plus tard, samedi 15 juillet 2023, un agent d’entretien de la Presqu’île de Giens avait alerté de traces assez étranges sur le sable… Le personnel du Réseau Tortues Marines de Méditerranée Française (RTMMF) qu’une tortue avait choisi le Parc national varois pour pondre ses œufs.

C’est le vendredi 11 août 2023 que l’association Marineland a raconté à nos confrères de chez Var Matin que les agents de nettoyage de la plage de la Bergerie à Hyères, qui faisait l’objet d’une attention particulière depuis mercredi 21 juin 2023 ont « signalé la présence d’œufs répandus sur le sable, révélateur d’une prédation animale », ont-ils regretté. Si le nid a été endommagé, quelques coquilles vides ont été retrouvées, « signes d’éclosion ». Entre temps, une cage de protection contre les prédateurs a été installée. Et elle a été assez efficace : « entre 10 et 15 tortillons [nouveau-nés], ont pu naturellement regagner la mer », s’est félicité l’association Marineland.

Lorsque la période d’émergence sera passée, des prélèvements vont être effectués sur les restes du nid : à savoir sur les coquilles vides, les embryons non développés ou non éclos par la coordinatrice Alpes-Maritimes et Var du RTMMF. L’objectif est « d’obtenir des données plus précises et essayer de mieux comprendre sur long terme ce phénomène ». En effet, il semble que les tortues Caouannes aient choisi les plages du Sud de la France comme nouveau territoire pour se reproduire et vivre en toute tranquillité.

Photo d'émergence d'un bébé tortue sur le site de la Bergerie en août 2023, photographie de DR, du Parc national de Port-Cros.
Photo d’émergence d’un bébé tortue sur le site de la Bergerie en août 2023, photographie de DR, du Parc national de Port-Cros.

Radio Oxygène vous l’avait précisé lundi 31 juillet 2023, cet été, dix sites de pontes de tortues Caouanne ont été observés sur les côtés méditerranéennes français. Que ce soit dans l’Hérault à Marseillan et Sète, dans les Alpes-Maritimes à Villeneuve-Loubet mais aussi dans le Var, là où les sites de pontes recensés sont les plus nombreux : sur l’île de Porquerolles, à Saint-Cyr-sur-Mer, Fréjus-Plage, les plages de la Capte et de la Bergerie à Hyères, mais aussi en Corse sur la plage de Pietracorbara et près d’Ajaccio. De ce fait, d’autres émergences devraient avoir lieu en septembre 2023. 

Des tortues égarées ?

Comment se fait-il que des tortues de mer soient de passage sur nos plages françaises ? Est-ce qu’elles se sont trompées de trajectoire et ont pondu leurs œufs au détriment d’atteindre leur destination initiale ? Pour Sidonie Cannetteau, une référente varoise du RTMMF interrogée par nos confrères France 3 Provence-Alpes-Côte-d’Azur dimanche 16 juillet 2023, la présence de ces tortues sur nos plages n’est pas un hasard.

Depuis dix ans, les côtes espagnoles et italiennes deviennent petit à petit des lieux privilégiés de ponte pour les tortues. Sidonie Canetteau a expliqué à nos confrères de chez France 3 Provence-Alpes Côte d’Azur que s’il est encore « difficile » de donner des explications sur l’arrivée des tortues en mer Méditerranée du côté de la France, certaines hypothèses ont été mises en avant. « On va parler du réchauffement climatique, […] des augmentations des températures de surface avec des modifications de surface. Et du coup, il y a des modifications de courants, donc des femelles nidifiantes ».

Le réchauffement des océans provoque toute une modification de l’écosystème marin : « Il y a des courants qui vont se retrouver au large de nos côtes. Les femelles et les mâles vont s’accoupler au large des côtes et les femelles viennent pondre sur nos plages« , a d’abord expliqué la référente locale du RTMMF. Elle a continué : « Cela peut aussi être un phénomène évolutif. Il y a des sites de pontes qui disparaissent, des sites de pontes qui apparaissent, et là on serait dans le recrutement de sites de pontes. […] Aujourd’hui, on reste très prudents sur les raisons pour lesquelles les tortues viennent pondre sur nos plages ».

Si vous avez l’occasion d’en croiser une, il faut bien réagir. Pour se faire, Radio Oxygène vous rappelle quelques conseils donnés par Sidonie Catteau. Tout d’abord, il faut garder la distance et rester à plus de cinq mètres de la tortue. On peut s’asseoir, garder son calme. Surtout ne pas crier ou faire des gestes brusques afin de ne pas déranger l’animal. Il est également formellement interdit de faire des photographie avec de la lumière ou un flash.

Pour la reconnaître, n’oubliez pas que la tortue Caouanne mesure entre 85 cm et un mètre et pèse jusqu’à 200 kilogrammes. Sa carapace est en forme de cœur et composée d’écailles cornues, souvent couverte d’algues et de cirripèdes. Sachez qu’elle peut vivre plus de trente ans et que les pontes ont lieu entre mai et juillet. La tortue effectue deux à cinq pontes de 80 à 130 œufs espacées de 15 jours, tous les deux à quatre ans.

 

 

Écrit par: admin

Rate it
0%