Magazine

Le Parc national des Cévènnes est labellisé Réserve internationale de ciel étoilé

today20 mars 2023 62

Arrière-plan
share close

Avis aux amateurs de nuits à la belle étoile ! Tous ceux qui aiment observer ce qui nous entoure et nous dépasse en tant que petites fourmis que nous représentons dans la galaxie. Depuis août 2018, le Parc national des Cévennes, les élus, les habitants, les partenaires institutionnels et les syndicats d’électricité de toute la Lozère et du Gard ont travaillé dur pendant quatre ans pour préserver et valoriser la qualité du ciel du Parc national des Cévennes.

Un programme de rénovation du parc d’éclairage public a été engagé par les communes et leurs gestionnaires, avec l’appui des crédits publics de la région Occitanie par le biais des fonds européens FEDER mais aussi de l’État par le plan France Relance. À terme, près d’un million et demi d’euros ont été mobilisés par l’établissement public du Parc national des Cévennes, en plus des participations des syndicats d’énergie.

Un travail gigantesque qui demandait beaucoup d’efforts de la part des acteurs de la région de la Lozère mais aussi du Gard. De 2018 à 2022, ils ont été nombreux à réfléchir et mettre en place différentes manières qui pouvaient aller dans le sens de la qualité du ciel du Parc national des Cévennes.

Plus de 6500 points lumineux ont été rénovés et les efforts de tous ces acteurs ont été récompensés… En effet, le 5 août 2022, l’organisation américaine International Dark-Sky Association (IDA) a attribué le label Réserve Internationale de ciel étoilé (RICE) au Parc national des Cévennes. Le label « Réserve Internationale de ciel étoilé » est, selon l’astronome et le directeur des politiques publiques de l’IDA John Barentine, « le moyen le plus efficace pour garantir la protection d’un territoire et de la qualité de son ciel nocturne », c’est-à-dire sa « noirceur ».

L’aventure est loin d’être terminée

Le délégué territorial du parc national des Cévennes Xavier Wojtaszak expliquait en août 2018 que déjà à cette époque, le ciel du Parc national des Cévennes était particulier. Des calculs de sa noirceur avaient été effectuées sur près de 60 points en Cévennes. « Sur une échelle calculée entre 16 et 23, la valeur atteint 21,80 en cœur de parc » avait-il annoncé. Une mesure significative dans la labellisation du Parc en tant que Réserve International de ciel étoilé, car « dans le monde développé, on ne dépasse pas 22 et les 23 ne sont approchés que dans les déserts » rappelait le délégué territorial du Parc national des Cévennes.

Si le Parc national des Cévennes a atteint un objectif plus qu’honorable, le plus difficile reste à faire. D’ici 5 ans, l’objectif de la région est d’être à 100% « Dark-Sky Friendly ». C’est-à-dire que l’ensemble des lampadaires doit respecter l’environnement nocturne et ne pas dégager trop de lumière vers le ciel. Si ces modifications sur l’éclairage public améliorent la qualité du ciel étoilé, ces travaux permettent aussi de préserver la biodiversité nocturne et d’alléger les charges en électricité des communes. Simultanément, un travail de sensibilisation sur la pollution lumineuse et la préservation de l’environnement a été réalisé auprès des écoles et du grand public.

Aujourd’hui, il n’existe que 16 Réserves Internationales de ciel étoilé dans le monde entier. En France, on en recense 4 : Le Pic du Midi, le territoire Alpes-Azur Mercantour, le Parc naturel régional de Millevaches dans le Limousin et le Parc national des Cévennes. Ce dernier est d’ailleurs la plus grande réserve de ciel étoilé d’Europe et l’une des quatre plus grandes au monde, avec 983km² en zone cœur en plus des 2655 km² de la zone d’adhésion. Si vous n’avez pas encore eu l’occasion d’aller visiter le Parc, après la découverte de toutes ces merveilles naturelles qu’il abrite, vous ne pouvez pas ignorer un petit séjour sous le ciel étoilé.

Écrit par: admin

Rate it
0%