Magazine

30 ans de la Réserve biosphère en Guadeloupe

today30 mai 2023 54 1

Arrière-plan
share close

La réserve de biosphère de l’archipel de la Guadeloupe a été désignée par l’UNESCO en 1992. Cette distinction témoigne de la reconnaissance, à l’échelle internationale, d’une démarche volontaire qui place l’Homme au cœur de sa nature. Le Parc national de la Guadeloupe, qui gère ce territoire, célèbre cette année son 30e anniversaire par une série de manifestations autour de ce label.

Une réserve de biosphère, quèsaco ?

Sur les sites « réserves de biosphère » désignés par les Nations Unies, les opérateurs sont appelés à expérimenter et illustrer des pratiques de développement durable localement. L’objectif est de développer l’harmonie dans les rapports de l’Homme avec la Nature. Pour fêter les 30 ans de la Réserve biosphère du Parc national de la Guadeloupe, les représentants français du programme L’Homme et la Biosphère ont choisi d’organiser leur rencontre annuelle en Guadeloupe.

Depuis le 29 mai jusqu’au 3 juin 2023, une délégation des 16 Réserves de biosphère de France sera en Guadeloupe pour effectuer leurs travaux, mais aussi pour découvrir ses espaces naturels, rencontrer les acteurs de l’environnement et échanger avec la population. Pour ceux qui sont présents sur place, il sera possible de participer à leurs travaux, de découvrir les espaces naturels du Parc national mais également de rencontrer les acteurs de l’environnement qui ont l’objectif d’échanger avec la population.

Le Parc national de Guadeloupe est le premier parc national français en milieu tropical. Il couvre des espaces protégés parmi les plus riches et les plus emblématiques de l’archipel, avec une vaste palette de milieux : des récifs coraliens à une savane d’altitude, en passant par la forêt humide, la forêt sèche, la mangrove, d’autres écosystèmes littoraux et un volcan actif. De ce fait, les acteurs du Parc ont été aidés dans leurs missions. De nombreuses pratiques locales déjà tournées vers l’environnement avaient déjà été mises en place.

La nature est l’actrice de nombreux points vitaux : elle nourrit, contribue au bien-être, elle est source de santé et elle est également propice à la détente et aux loisirs. Pour cette raison, de nombreuses discussions avec les acteurs économiques qui favorisent le développement du Parc national de Guadeloupe sont mises en place afin de garantir la durabilité de leurs activités. De la même manière, une relation très étroite a aussi été instaurée avec les collectivités.

Les trophées des Réserves de biosphère

Depuis 2010, le Parc national a accompagné près de 300 projets, à hauteur de 1,3 million d’euros, au titre de l’appel à projets « Laliwondaj » afin de favoriser la conservation et la valorisation des patrimoines naturel, culturel et paysager du territoire. Les projets sont sélectionnés pour leur caractère respectueux de l’environnement, durable, social et innovant.

Initiés en 2012, les trophées des Réserves de biosphère récompensent tous les ans des initiatives originales portées par des acteurs locaux dans le domaine du développement durable. En Guadeloupe, douze projets ont été récompensés dans ce cadre. De nombreuses vocations sont également suscitées chez les jeunes, via diverses interventions auxquelles ils sont appelés à participer.

S’adapter aux conditions contemporaines

Au-delà des effets sur la nature provoqués par la main de l’Homme, les aléas climatiques sont aussi à prendre en compte. Par exemple, dans le Parc national de Guadeloupe, la montée du niveau de la mer menace la forêt marécageuse. Dans ce cas précis, un projet de restauration est possible. Le secteur de Golconde, aux Abymes a par exemple mis en place des fiches actions spécifiques afin de réhabiliter sa forêt marécageuse grâce à un programme de reboisement mis en action depuis août 2016.

Réserve de biosphère du Parc national de Guadeloupe, reboisement de la forêt marécageuse de Golconde, photographie de Guy Van Laere
Réserve de biosphère du Parc national de Guadeloupe, le reboisement de la forêt marécageuse de Golconde, photographie de Guy Van Laere

La marque « Esprit Parc National » créée en 2014 vise également à soutenir le tourisme durable. Cette marque est attribuée aux prestataires et aux producteurs du département qui s’engagent à œuvrer dans une démarche de respect et de valorisation du patrimoine naturel et culturel de la Guadeloupe.

Le programme de cet anniversaire

Le mardi 25 avril 2023, une toute première animation-découverte de la forêt marécageuse de Golconde, aux Abymes, a été proposée aux collégiens et aux lycéens de la commune. Jusqu’en 2024, de nombreuses rencontres annuelles avec les 16 réserves de biosphère de France vont avoir lieu, notamment avec les deux autres réserves d’Outre-mer, à savoir la Polynésie et la Martinique. Toutes ces rencontres ont déjà commencé depuis le 29 mai et auront lieu jusqu’au 3 juin 2023.

Deux villages de la Réserve de biosphère seront organisés. Un village sera mis en place pour les scolaires le 30 mai 2023 à Pointe-Noire. Pour le grand public, rendez-vous le 3 juin au Pôle Taonaba, aux Abymes. Dans sa continuité, comme chaque année pendant les grandes vacances scolaires, le Parc national de Guadeloupe va également proposer un riche programme d’animations Nature & Culture en découverte à partir du 8 juillet 2023. Le programme sera bientôt mis en ligne sur le site officiel du Parc national de Guadeloupe.

Écrit par: admin

Rate it
0%