Actualités Locales

Le Snooc : l’engin de glisse hybride entre le ski de randonnée et la luge !

today22 février 2024 79

Arrière-plan
share close

Une montée en ski de randonnée et une descente en luge, le Snooc est la combinaison de ces deux disciplines. Ludique et facile en apprentissage, il offre des sensations uniques sur les pistes de vos stations préférées.

La descente se fait assis, en luge. Les pieds servent à contrôler la vitesse et les virages. ©So.Snooc

D’origine française, le Snooc commence à s’implanter dans les Hautes-Alpes. Avec sa pratique bien particulière de glace, cet engin hybride combine le ski de randonnée pour monter et la luge en descente. Sa facilité d’adaptation et d’apprentissage permet à « Monsieur tout le monde » de découvrir la montagne d’une autre manière, sans être un expert. Grâce à son approche ludique, en moins d’une journée, il est possible de prendre le coup de main. Bien-sûr, il faut commencer dans l’ordre et pas des pistes vertes. Alors la petite astuce ? Trouver l’équilibre ! En position assise, le Snooc se stabilise avec les pieds de part et d’autre du ski. Ils gèrent aussi la vitesse. Pour les virages, c’est comme en moto, il suffit de se pencher à droite ou à gauche pour vous diriger. Alors si les sensations en montée sont similaires, en descente, elles se rapprochent de la luge, mais avec une maniabilité plus importante. 

« On tombe, on se relève, on rigole. Si on passe sur le Snooc, on est tous obligés de tomber au moins une fois », Tristan Picat Re

Glissez comme vous êtes ! 

Si c’est le nouveau moyen de dévaler les pistes, le Snooc ne demande pas beaucoup de matériel. Dans sa version ski de randonnée ou celle de luge, il suffit de se munir des vêtements de ski, des gants, d’un masque ou de lunettes de protection et des chaussures « après-ski ». Les fixations sur les planches pour la montée sont similaires aux celles des raquettes et sont à lanières. Alors, en arrivant en haut, il suffit de déchausser, enlever les peaux de phoques et fabriquer la luge. Pour ça, c’est très simple, les deux skis s’accroche l’un sur l’autre et le siège se fixe au milieu. Évidemment, il est possible de prendre les remontées mécaniques avec, afin de ne faire que la descente. Mais attention, toutes les stations françaises de l’acceptent pas… Environ 200 l’autorisent, notamment Serre-Chevalier, Montegenèvre ou encore Nevache dans les Hautes-Alpes. 

  • cover play_arrow

    Le Snooc : l’engin de glisse hybride entre le ski de randonnée et la luge ! Manon Gimet

Écrit par: Manon Gimet

Rate it
0%