Alpes Maritimes

Le bilan 2020 de Charles Ange Ginesy, président du département des Alpes-Maritimes

today6 janvier 2021 11

Arrière-plan
share close

A la sortie de cette inoubliable année 2020, le Président du département des Alpes-Maritimes, Charles Ange Ginesy dresse son bilan. Si les Alpes-Maritimes ont été frappées de plein fouet par plusieurs évènements dramatiques (attentat à la basilique Notre-Dame, tempête Alex), c’est bien le sujet lié au Covid-19 qui revient sur le devant. 

622. C’est, au 4 janvier 2021, le nombre de personnes décédées dans les Alpes-Maritimes suite au Covid-19. Malgré la situation d’extrême urgence, Charles Ange Ginesy a su faire preuve de réactivité. « Nous avons réagi dans l’inquiétude et l’urgence. En mars dernier, nous ignorions tout de ce virus ». Face à l’incapacité, pour bon nombre de ses habitants, de se faire tester ou de trouver des masques dès le début de la pandémie, le Conseil Départemental a réussi à aider au mieux ses citoyens. « Nous avons fait le nécessaire avec le Conseil Départemental pour subvenir aux besoins de la population. Des entreprises de la Côte d’Azur se sont également mobilisées pour proposer du gel hydroalcoolique. Avec l’aide d’une conseillère départementale, nous avons pu réaliser des tests. La décision s’est prise très rapidement et s’est révélée efficace. Il était bon de pouvoir dépister ». 

« 2020 a été une année diabolique »

  • cover play_arrow

    Le bilan 2020 de Charles Ange Ginesy, président du département des Alpes-Maritimes Julien Lamothe

Au moment de présenter, comme chaque année sur notre antenne, ses vœux du 1er janvier, le Président du département des Alpes-Maritimes en profite aussi pour se montrer sévère à l’encontre du gouvernement. « J’ai dénoncé la lenteur de la mise en place par l’Etat concernant ces tests. Le système administratif français est bien trop lourd et bien trop loin du terrain. J’ai sollicité le ministre de la santé, Olivier Véran » poursuit Ginesy. Ce dernier n’est pas le seul à dénoncer la passivité de l’Etat alors que son département se voit imposer un couvre-feu de 18h à 6h depuis le samedi 2 janvier. Longtemps épargnée lors de la première vague épidémique début 2020, les Alpes-Maritimes se retrouvent aujourd’hui en difficulté avec une montée en flèche des cas de Covid-19. Par ailleurs, le département souffre de plus en plus chaque jour économiquement. Les stations de sport d’hiver (Valberg, Auron, Isola 2000, …) ainsi que les restaurants, bars, établissement de nuit et lieux culturels (théâtre, cinéma, musée) sont à l’arrêt. « 2020 a été une année diabolique. Il fallait sortir de cette situation. Nous avons pris la décision d’aider cette économie. L’urgence nous a été reconnue et nous avons pu agir en parfaite harmonie avec la région PACA » finit Charles Ange Ginesy. Place dorénavant à 2021 !

Écrit par: Julien Lamothe

Le taux

Article précédent

Lifestyle

Les incontournables de la vallée de la Maurienne

Vous avez décidé de passer quelques jours dans la vallée de la Maurienne et vous êtes en panne d'inspiration ? Alors oui, certes, les remontées mécaniques ne sont toujours pas autorisées à reprendre du service mais il y a de quoi s'occuper. Voyons ensemble les 6 bons plans incontournables de la vallée de la Maurienne.  La vallée de la Maurienne est connue pour y abriter le plus gros mélèze d'Europe. […]

today6 janvier 2021 2

0%