Les stations de montagne résistent à la douceur hivernale

30 juin 2017 - 1468 vues

Au micro de Radio Oxygène jeudi 11 février 2016, Charles-Ange Ginésy fait un point sur la situation économique des stations pour cette saison d'hiver 2015-2016.
Malgré une météo capricieuse, ces dernières ne se sont pas effondrées.

Pour ce début de saison, le président de l'Association nationale des maires de stations de montagne (ANMSM) dresse un bilan "à l'équilibre", du même niveau par rapport à l'an dernier.
Il le concède, "elle ne restera pas dans les annales". En cause, la remarquable douceur et le manque de neige sur tout le territoire.
Les stations de sport d'hiver ont limité les dégâts grâce à la diversification de leurs activités. M. Ginésy souligne aussi "des efforts pour l'équipement enneigeur" : celui-ci a permis d'ouvrir des domaines skiables, même partiellement.

Le député-maire de Péone-Valberg est satisfait du niveau "plutôt encourageant" des réservations pour le mois dé février. La clientèle étrangère est au rendez-vous : il parle de "succès" pour évoquer la présence des Belges et des Britanniques.
Charles-Ange Ginésy se félicite ainsi de l'attractivité française concernant le ski. "C'est la première destination mondiale devant le continent nord-américain […] et le marché chinois émergent" a-t-il déclaré.
Motion "encouragements" pour les réservations en février. Les prévisions sont bonnes et les skieurs se remobilisent. Il se montre optimiste pour l'opération du Printemps du ski.
"C'est l'opportunité pour les stations d'avoir une saison plus longue, d'accueillir une clientèle plus orientée vers des destinations soleil" d'habitude, a-t-il affirmé. Les touristes pourront bénéficier de très bonnes conditions de ski à des tarifs avantageux.

Enfin, Charles-Ange Ginésy a tenu à rappeler l'importance de la sécurité, même si "on n'est jamais assez répétitif".
Il demande à respecter les consignes et recommandations des stations et des professionnels.
Car s'il avoue que "si la neige est magique quand on la voit tomber, […] nous constatons chaque année des avalanches et des décès".

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article