Salon du Tourisme en Oisans : Yves Genevois, Président Oisans Tourisme

Télécharger le podcast

Yves Genevois, Président Oisans Tourisme 

Le Salon du Tourisme prend cette année une version inédite en ligne. Est-ce que vous pouvez nous rappeler quel est habituellement le rôle du Salon du Tourisme mis en place par Oisans Tourisme ?

Le Salon du Tourisme à son origine était plutôt un lieu de rencontres et d'échanges entre les différents professionnels du tourisme, notamment les offices de tourisme des stations qui composent notre territoire de l'Oisans. Au fil du temps, cet événement s’est étoffé jusqu’à devenir un salon grand public en gardant sa vocation d’échanges entre les socioprofessionnels et les acteurs du tourisme. Le salon se tient habituellement dans le foyer municipal de Bourg d’Oisans et cette année, nous avons dû innover dans le cadre de la crise sanitaire qui sévit actuellement.

Que représente le tourisme dans l'activité économique de l'Oisans ?

L'économie touristique est l'élément moteur de l’économie générale de l’Oisans. Nous sommes connus par des grandes stations tel que l’Alpes d’Huez et Les 2 Alpes, par des stations un petit peu plus petites mais qui aspirent à devenir grandes et qui gravitent autour, et puis partout nos villages de charme, nos villages perchés qui sont également des moteurs du tourisme plus estival que hivernal. Sachez que l'Oisans à lui seul, génère plus de 4 millions et demi de nuitées touristiques par an. Donc notre territoire qui comporte un peu plus de 10000 habitants et qui est aux confins de la Savoie et des Hautes-Alpes génère à lui tout seul un tiers de l'activité touristique de l’Isère.

Un mot sur le rôle d'Oisans Tourisme, une structure qui a évolué notamment récemment avec les modifications de la Loi NOTRe ?

Oisans Tourisme a été créée en 2001, on va donc bientôt fêter son vingtième anniversaire. A l’origine, Oisans Tourisme était un outil de promotion de l’Oisans (et le reste) mais la Loi NOTRe en 2017, nous a amenés à modifier notre organisation puisqu’un certain nombre d’offices de tourisme sont venus s’agréger et se fédérer au sein d’Oisans Tourisme : ceux d’Allemont, Auris en Oisans, Bourg d’Oisans, Freney-d'Oisans, Saint-Christophe-en-Oisans, la vallée du Ferrand et également Villard-Reculas. 

La saison d'hiver s'est terminée précipitamment à cause de la crise sanitaire. Est-ce qu'on peut faire un bilan de cette saison touristique hivernale ?

C'est peut-être un petit peu tôt pour évoquer un bilan chiffré. Ce que l'on peut dire de façon générale c'est que l'activité de la saison jusqu'au 15 mars était bonne voir excellente, puisque la plupart des acteurs économiques dans les stations de ski avait largement dépassé ses objectifs, voir dépassé aussi les rendements économiques des années précédentes. Cela aura sans doute permis de supporter le choc du sommeil économique suite à la crise.

Pour terminer un mot sur l'action d'Oisans Tourisme pendant le confinement puis depuis le déconfinement. Comment est-ce que les équipes ont travaillé, quelles ont été leurs missions pendant cette période ?

Je rappelle que Oisans Tourisme c'est une bonne vingtaine de collaborateurs qui ne sont pas restés inactifs pendant le confinement. Les méthodes de travail ont changé, on a travaillé en visioconférence et beaucoup accompagné nos socioprofessionnels. D’une part, en mettant une veille téléphonique afin de les écouter au quotidien et de transcrire leurs besoins, pour ensuite les transformer en force de proposition. D’autres part, nos équipes se sont projetées vers l’avenir en regardant tout d’abord la saison d’été puisque nous avons beaucoup travaillé sur une action de communication qui va fleurir dans les jours qui viennent. Mais nous avons aussi pu préparer la prochaine saison d'hiver, puisqu’on sait qu'elle va subire probablement les aléas des mouvements de nos clients étrangers.

Pour conclure, qu'est-ce qu'on peut souhaiter à nos socioprofessionnels et à nos touristes pour cette saison d'été ?

Je suis plutôt confiant. Je crois comprendre que la montagne est une valeur refuge et nous sommes prêts à accueillir tous ces gens qui seront en demande forte de déconfinement dans nos grands espaces.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article