Salon du Tourisme en Oisans : Lucie, Vannerie de la Meije

Télécharger le podcast

Lucie, Vannerie de la Meije

Lucie, présentez-nous votre activité. Vous êtes où, vous faites quoi, quel est votre quotidien ?

Mon atelier-boutique se trouve à la Grave. C’est là où je fais de la vannerie, c’est-à-dire du tressage de fibres végétales. Je suis spécialiste dans l'osier qui est du saule à la base, lequel devient de l’osier à partir du moment où on le tresse.

Vous faites partie de la route des savoir-faire de l’Oisans, vous pouvez nous expliquer de quoi il s'agit ?

La route des savoir-faire nous permet de nous réunir, à savoir des artisans, des producteurs, des agriculteurs, mais aussi des musées. Nous avons réalisé un petit fascicule afin de réunir un peu toutes les énergies et de se faire un peu plus connaître. En tant que membre de la route des savoirs-faire, on propose des animations ou des visites pour les touristes, mais aussi pour les locaux qui finalement ne savent pas forcément ce qui se passe dans toute la région.

Parlons de cette période de crise sanitaire que l'on vient de traverser. Comment ça s'est passé pour vous toute la période de confinement ?

J’ai l'avantage d’avoir un atelier, donc j'ai pu travailler davantage sur les commandes qu'on m'avait données mais également faire du stock pour ma boutique. Les stages et animations que je propose ont dû être reportés. On a recommencé à proposer des stages à partir du mois de juin.

Comment êtes-vous justement réorganisés depuis le déconfinement ?

On ne peut pas prendre beaucoup de stagiaires mais ceci dit c'est un avantage parce qu’on apprend davantage quand on est en petit groupe. On respecte sinon toutes les règles avec gel hydroalcoolique à l’entrée, on se lave les mains régulièrement et on met de la distance entre nous. Pour les outils prêtés lors des stages qui peuvent durer 2 jours, chaque stagiaire va les garder sur sa table et à la fin du stage, on les nettoie et on les laisse reposer pendant plusieurs heures. 

Un petit mot sur les produits que vous fabriquez : vous les vendez en direct à l'atelier, ou on les retrouve aussi dans d'autres points de vente en Oisans ou même ailleurs ?

Je les propose dans mon atelier-boutique qui est ouvert de 9h à midi et 15h 19h l’été pratiquement tous les jours, sauf le dimanche et le lundi. Le dimanche matin, nous avons un petit marché local avec l'association court-circuit et puis j'envoie partout en France mes productions car j'ai pas mal de commandes sur-mesure.

Pour terminer, comment est-ce qu'on peut vous trouver en ligne ? 

Vous pouvez me retrouver sur le site internet vannerie de la Meije ou sur les réseaux sociaux notamment Facebook et Instagram.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article