Salon du Tourisme en Oisans : Caroline Calendula, ethnobotaniste

Télécharger le podcast

Caroline Calendula, ethnobotaniste

Bonjour Caroline, vous êtes ethnobotaniste, de quoi s'agit-il ?

Une ethnobotaniste c’est une spécialiste des plantes et de leur utilisation, que ce soit dans le passé, présent, futur et toutes sortes d'utilisations. Mais étant gourmande, je suis beaucoup accès sur l'utilisation en cuisine. 

Où se déroule votre activité ?

J'habite à Auris mais j'interviens aussi ailleurs dans l'Oisans et plus globalement sur tout le département de l'Isère, voir même parfois le sud de l'Ain ou le Rhône, c’est-à-dire les départements limitrophes. 

Comment s'est passée cette période de crise sanitaire et de confinement pour vous ? 

J'ai continué à aller tous les jours à la rencontre des plantes, à les cueillir et à les utiliser. C'était agréable de voir aussi qu'elles s’épanouissaient sans être trop embêtées par les activités humaines. Parallèlement à ça, j'ai préparé ma saison d'été. Ce qui m’a bien aidée, c’est que Oisans Tourisme nous a proposé une formation. J’ai trouvé que c'était vraiment sympathique parce qu'on ne s’est justement pas senti seul, on s’est senti accompagné et non seulement on a pu réfléchir à notre offre, mais ça nous a surtout permis d'établir des liens avec des partenaires dans l'Oisans. Donc on peut dire que paradoxalement, cette période d’isolement m'a permis de créer beaucoup de liens. 

On aborde la saison d'été, quelles vont être les nouveautés pour vous ?

Je propose des animations et des stages chaque saison, mais cette fois j'ai aussi des partenariats avec l'Hôtel du Beau-Site à Auris et le Gîte du Chamois au Col d'Ornon. Ce sont des lieux où je vais proposer des séjours autour de l'identification, la cueillette et la cuisine des plantes. 

Comment est-ce qu'on peut vous découvrir si le grand public a envie de découvrir cette activité d'ethnobotaniste ?

J'ai un blog, c'est https://carolinecalendula.blog/, une page Facebook, un compte Instagram et j'ai aussi une chaîne Youtube.

Calendula, c’est votre nom de scène ?

C'est ça, c'est est mon nom d'artiste. En fait mon nom de famille c'est Garnier et il était donc difficile de m’associer aux plantes avec ce nom, du coup j'ai ajouté à mon prénom Calendula qui est une jolie fleur orange qui m’évoque vraiment un soleil, et qui en plus est une plante très intéressante pour la peau. Elle a beaucoup de bienfaits, elle est apaisante et réparatrice. Associé à Caroline, les gens se rappellent que c'est autour des plantes.

Pour terminer, un mot sur votre terrain de jeu en plein cœur du Parc National des Écrins. 

C'est un lieu magique parce que c'est un des lieux en France où la flore est la plus riche, grâce à de très nombreuses expositions avec les vallées qui sont orientées différemment, des altitudes très différentes parce que c'est très vertical, et aussi des sols différents qui sont proches les uns des autres. Tout ça donne vraiment une très grande diversité de plantes. L'autre chose qui m'aide beaucoup, c'est qu’on a peu d'agriculture, tout est sauvage. Il y a une multitude de choses à faire en toute saison, même en hiver on peut sortir et cueillir.



Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article