Les Maires Ruraux à l'écoute des gilets jaunes

08 décembre 2018 - 198 vues
Télécharger le podcast

En plein mouvement des gilets jaunes, les maires ruraux ont ouvert leurs mairies pour donner la parole à leurs administrés ce samedi 8 décembre.

Les élus locaux ont mis à disposition un cahier de doléances où chaque citoyen peut inscrire des propositions, qui seront ensuite relayées au gouvernement par la commune.


A Guillaumes, la mairie a ouvert ses portes pour recueillir les propositions de ses habitants. L'opération est très appréciée de ses habitants comme Nicole qui est commerçante : "ça ne peut être qu'un plus, notamment pour les gens qui ne peuvent pas se déplacer, qu'ils puissent au moins faire remonter les informations par le biais de la mairie. On pourra peut-être arriver à faire plier notre gouvernement."

Jean-Paul David est maire de Guillaumes et Président des Maires Ruraux des Alpes Maritimes et s'est impliqué dans cette opération. Selon lui, la commune est la seule instance qui peut faire entendre au gouvernement la colère des français. "La population a besoin d’être sécurisée et la seule institution qui demeure est l’institution communale parce qu’elle est proche des administrés. Et donc, nous sommes légitimes pour faire remonter de la base jusqu’au sommet ce dialogue nécessaire entre le pouvoir et le concitoyen", explique t-il.

Un peu plus loin à Puget-Théniers, le mouvement des gilets jaunes bat son plein. Didier Occelli, l’adjoint au maire de la commune, a décidé de se rendre directement sur le terrain pour entendre les revendications des citoyens :"je vais sur le terrain pour me rendre compte de la manifestation qui est passive mais aussi qui revendique des doléances légitimes. Aujourd'hui, la ruralité n’est pas prise en compte. D'où l’importance des mairies pour faire remonter tout cela au gouvernement".

L’opération est donc un moyen pour tenter de désamorcer la crise que subit le pays, mais aussi pour démontrer à l’Etat que les communes sont utiles. Depuis l'ouverture des mairies, on peut d'ailleurs voir le #macommuneestutile circuler sur le web.

Reportage complet en Podcast !

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article