La Grave-La Meije, une station pas comme les autres

04 mai 2017 - 500 vues
Télécharger le podcast

Direction le domaine des Ecrins.

 

On part à la découverte de la plus grande des petites stations du monde. C'est l'un des seuls domaines de ski à proposer totalement du hors-piste. La station est reconnu mondialement grâce à cet atout freestyle.

 

Il s'agît donc de la station la Grave – la Meije.

La moindre des choses que l'on peut dire, c'est que vous n'êtes pas dans une station de ski traditionnelle. 

Vous êtes réellement en haute-montagne, sur un site non sécurisé et où les conditions météo peuvent changer d'une minute à l'autre.

Dans ce domaine de l'Isère et des Hautes-Alpes. La neige n'est pas travaillée par les pisteurs. La seule main mise de l'homme sur ce territoire est un téléphérique multicolore installé en 1976.

 

Ce téléphérique nous transporte à 3200 mètres d'altitude.

Ce dispositif vous fait gravir 2150 mètres de dénivelé en 30 minutes, ce qui permet aux skieurs de savourer et profiter pleinement du paysage, de la forêt jusqu'aux glaciers. 

 

Cette merveille a rencontré récemment quelques problèmes.

L'ingénieur Denis Creissels, créateur du téléphérique et patron de ce dernier ne verra pas son contrat renouvelé. C'est donc un nouvel exploitant qui va prendre le relais pour les 30 prochaines années. 

 

Le graal a été remporté par la Société d'aménagement touristique de l'Alpe d'Huez.

La régie iséroise prendra ses nouvelles fonctions mi-juin 2017. La mairie de la Meije a déjà annoncé qu'elle ne voulait pas de grosse révolution.

L'objectif est de continuer sans piste, sans canon à neige ni artifices et de rester dans le côté sauvage.

Dans le cahier des charges de la SATA, on y voit de bonnes nouvelles avec notamment la construction d'un troisième tronçon, d'un téléphérique jusqu'au sommet de la Lauze qui emmènerait les skieurs à près de 3600 mètres d'altitude prévu pour 2021.

Les cabines d'origines devraient être remplacées et les restaurants d'altitudes reconstruits.

 

Commentaires (0)

Connectez-vous pour commenter cet article