Le Parc du Mercantour en lice pour rentrer à l'UNESCO

19 mai 2017 - 533 vues
Télécharger le podcast

On finit cette semaine spéciale Patrimoine mondial de l'UNESCO en France.

 

C'est une zone montagneuse qui se trouve au sud-est de l'Hexagone. C'est même un ensemble de parcs nationaux qui mettent leur candidature en commun.

 

On prend donc des nouvelles du Parc National du Mercantour.

Ce parc a lancé ce projet de candidature conjointement avec le parc italien du Parco Naturale Alpi Marittime fin 2013 dans la catégorie « espaces naturels » qui récompense déjà 191 sites remarquables, dont le Machu Pichu péruvien ou les Dolomites. 

 

Cette initiative fait partie des rares projets transfrontaliers.

Dans ce dossier sont aussi intégrés d'autres espaces protégés comme le Parco del Marguareis, le Parco Alpi Liguri, les aires protégés de la Provincia Imperia, l'aire maritime du Jardin Botanique Villa Hanbury et la partie côtière protégée du Département des Alpes-Maritimes.

 

Les principaux acteurs du dossier ont mis en avant 3 critères pour justifier leur proposition.

Il y a premièrement le côté géologique, avec des caractéristiques vieilles de 300 millions d'années, ce qui n'est pas forcément suffisant.

Mais il y aussi la biodiversité, le véritable atout du parc qui est un des points chaud du monde dans ce domaine avec 12 000 animaux, végétaux et insectes répertoriés. Et enfin, il y a la partie processus écologique.

 

Faire parti du Patrimoine mondial de l'UNESCO apporterait un vrai+ à ces parcs.

Avec le label « patrimoine mondial », le site pourrait profiter de moyens supplémentaires pour assurer sa protection et sa préservation. 

Cela concerne notamment 40 espèces endémiques qui n’existent que dans le Parc. Il y a des plantes herbacées, des coléoptères, ou encore le vautour gypaète barbu.

 

Commentaires (0)

Connectez-vous pour commenter cet article