Le Maroc se place dans le monde du ski

11 février 2016 - 564 vues
Télécharger le podcast

Noureddine Bouchaal répondait au micro de Radio Oxygène jeudi 11 février 2016. Le vice-président de la Fédération royale marocaine de ski de montagne s'est exprimé sur l'essor du ski dans le royaume, et les liens avec la France.

Le Maroc, ses stations balnéaires ensoleillées de Mogador ou de Mediterrania Saïdia... et ses stations de ski. Le pays en compte même trois. "Quand je dis que je vais à Marrakech pour skier, c'est incroyable mais c'est la vérité" a même avoué M. Bouchaal.
Oukaïmden est la plus importante. Elle comporte six pistes et un télésiège. Son point culminant s'élève à 3165m d'altitude.
Homologuée par la Fédération Internationale de Ski (FIS), elle peut organiser des compétitions mondiales.
Cette année, Oukaïmden a connu le même problème qu'en France : le manque de neige. Pourtant, contrairement aux clichés, "la station a foncionné de novembre jusqu'à mars" l'an dernier, a expliqué Noureddine Bouchaal.
Parmi les deux autres stations, Michlifen est également homologuée compétition FIS en slalom.

Le responsable de l'antenne Europe de la fédération a reconnu avoir énormément de Marocains parmi la clientèle.
Tout sauf un hasard : la classe moyenne n'a qu'à dépenser 15€ pour adhérer à un club, bénéficier d'un prêt de matériel. Les remontées mécaniques sont prises en compte par la fédération.

Les clubs de ski se développent, avec l'appui du royaume marocain. Celui-ci a contribué à l'essor du sport et suit les résultats de ses sportifs, notamment des jeunes.
L'opération est déjà un succès. En 2012, lors des Jeux Olympiques de la Jeunesse en Autriche, Adam Lamhamedi a remporté l'or en ski alpin. Il sera présent aux prochains JO 2018 à Pyeongchang.
D'ailleurs, Noureddine Boucchal a porté les couleurs nationales en ski, aux JO d'Albertville en 1992. "Le plus beau souvenir de ma vie, se souvient-il. Représenter le Maroc aux JO, c'est énorme".

Et d'autres espoirs annoncent de beaux jours. La structure en Europe permet "de faciliter les stages à l'étranger comme aux Menuires, renouer les partenariats avec la France, cibler les jeunes Marocains à bon niveau pratiquant en France" a développé M. Boucchal. Ces derniers pratiquent aussi au Canada.
La fédération marocaine a noué un partenariat avec le club des sports de Valberg. Son président a facilité la prise de relations. "On est bien accueilli avec le staff, on nous met du matériel à disposition" s'est-il-réjoui.
L'entente est telle que Noureddine Boucchal s'avance en cas de conditions météo défavorables à Oukaïmden. "S'il n'y a pas de neige, on pourra organiser la compétition FIS à Valberg" a-t-il assuré.

Commentaires (0)

Connectez-vous pour commenter cet article