« La diversification est devenue très importante dans les stations »

26 mai 2016 - 937 vues
Télécharger le podcast

 

Marine Michel, Vice-présidente du département des Hautes-Alpes en charge des sports de nature était présente au congrès de l'ANMSM. L'occasion pour elle de détailler en profondeur les activités nordiques.

Marine Michel, vous êtes en charge des stations de montagne.

Les sports de nature, les syndicats mixtes. Les petites stations sont gérées par le département des Hautes-Alpes.

Vous présidez Nordique Alpes du Sud, qui est en fait le « pendant sudiste » de Nordique France.

C'est une association qui gère les sites nordiques du 04 et 05. On fait partie des 120 adhérents à Nordique France.

Comment est organisée cette association ?

On soutient des sites nordiques. On s'occupe de tout ce qui concerne la communication, grilles tarifaires. On est en train de mettre en place un nouveau système de billetterie électronique. Cela va révolutionner le nordique. Jusqu'à présent, on était encore avec des badges en papier avec une photo dessus. On va passer au même système qu'en alpin. On s'occupe de tout ce qui est formation des pisteurs, promotion,...

"Créer une entité régionale pour le nordique"

Combien y'a-t-il de sites sur les Alpes du Sud ?

Une trentaine de sites sur le 04 et 05. Mon souhait serait de créer une entité régionale pour le nordique, que l'on soit la seule association régionale à gérer le nordique, dans le 04, le 05 et le 06.

Quand on parle nordique, on pense au ski de fond, mais il y a aussi d'autres disciplines.

On parle des activités nordiques. Il y a le ski joëring (ski avec un attelage animal, cheval ou chien).

La raquette, tout ce qui fait partie des activités hivernales.

Ces activités sont-elles en développement ?

Elles sont en développement dans le sens où la diversification est devenue très importante dans les stations. Pas tout le monde n'a les moyens de se payer un forfait de ski alpin. Ces activités nordiques permettent d'occuper toute la famille sur des activités différentes.

 

Commentaires (0)

Connectez-vous pour commenter cet article