LA COQUILLE ST JACQUES – L’une des pêches les plus réglementées de France

23 mars 2019 - 174 vues
Télécharger le podcast

#REPLAY - Retour sur la fête de la coquille st Jacques qui s'est tenue le week end dernier dans le Vercors. Pour cette occasion, Oxygène a rencontré un marin pêcheur spécialisé dans la st Jacques, dans le secteur  de Paimpol en Bretagne. Il nous explique comment on pêche des coquilles, l'une des pêches d'ailleurs les plus réglementées de France.

L'odeur de la mer et de l'eau iodée se font sentir dans les rues de Villard de Lans. Des tonnes de coquilles saint Jacques fraîchement péchées dans la baie de st-Brieuc sont décoquillées sous nos yeux.  Jean-Jacques est marin pêcheur spécialiste de la st Jacques, il ne se lasse jamais de raconter aux passants son métier de pêcheur depuis près de 40 ans maintenant. Et  apparemment la pêche cette année était plutôt bonne : « cette année ça a été une pêche très bonne notamment suite à une nouvelle réglementation de notre système de drague avec des anneaux beaucoup plus gros pour laisser filtrer plus de petites coquilles. Le gisement principal ouvre en novembre jusqu’à maintenant puisqu’on a déterminé un quota cette année de 4 5000 tonnes ».

La pêche à la coquille st Jacques est d'ailleurs l'une des plus réglementés en France avec un temps de pêche et des conditions strictes à respecter:  « ça a commencé dans les années 70, on paie une licence pour avoir le droit à l’accès à la ressource. Car il faut savoir qu’on peut pêcher le lundi et le mercredi uniquement sur trois quart d’heure donc si on dépasse de plus 5 minutes on est sanctionnés par les affaires maritimes ».

Une réglementation de la pêche qui permet de garder un équilibre pour la biodiversité de la st Jacques et pour perpétuer cette profession de générations en générations. « il faut savoir que ça fait vivre pas mal de bateaux chez nous, on a une très bonne ressource en Bretagne. Ca permet de faire travailler du monde, c’est toute une chaîne économique c’est pour ça qu’on est très strict sur cette réglementation. J’espère que ça va perdurer et c’est ça qui permet aux prochaines générations d’avoir accès à cette ressource ».  

Le littoral breton avec la baie de Saint-Brieuc et ses principaux ports représentent près de la moitié de la production française en coquilles st jacques.

 >>> reportage en podcast

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article