Anna Jasiolek "Le festival est un temps fort pour la programmation annuelle de la station."

Télécharger le podcast

Anna Jasiolek, Chargée de mission événementiel chez Val d'Isère Tourisme

Je voudrais qu'on évoque ensemble le festival du film de Val d'Isère qui devait avoir lieu en fin de saison.

Cela fait bientôt 25 ans que le festival a lieu à Val d'Isère en fin de saison pendant le Printemps du ski. L'objectif est de renforcer la fin de saison en offrant un évènement culturel à nos clients. Le festival représente un temps fort pour la station de Val d'Isère dans sa programmation annuelle.

Avec le confinement, vous avez dû annuler le festival quasiment à la dernière minute.

Ene effet, on venait de finir un festival de musique classique la semaine d'avant avec des guichets complets et le dimanche d'après, malheureusement, la station a fermée. 

Pouvez-vous rappeler le principe de ce festival ?

Le festival se déroule en fin de saison, en deuxième partie du mois d'avril. Cette année c'était prévu du 20 au 23 avril. C'est un format dédié au grand public avec quatre soirées, 3 projections par soir, onze films en compétition, présentés par notre cher présentateur Sylvain Tesson. Le but c'est de présenter des explorateurs, des photographes, des scientifiques qui partent à l’aventure dans le monde entier et qui nous présentent ces aventures durant les quatre soirées.

Quels sont les types de formats pour ces films ?

On est quand même en station de ski donc en privilégie le ski le matin et les projections l'après-midi. C’est pour ça qu’on n’accepte que le long format. On a un comité de sélection qui se réunit début février pour choisir les 11 films. Un des  critères c’est la durée de 20 à 90 minutes maximum.

Quels sont les réalisateurs qui ont brillé déjà pendant ce festival ?

Beaucoup de photographes et de réalisateurs très connus comme l’an dernier par exemple Vincent Munier photographe emblématique animalier de France voir du monde entier, qui a gagné avec Laurent Joffrin pour leur film “Ours simplement sauvage”. Nous avons aussi des habitués comme Laurent Ballesta le plongeur qui revient souvent à Val d’Isère avec ses exploits. Nous avons aussi Louis Meunier qui parle beaucoup de l’Afghanistan et qui est revenu plusieurs fois. Depuis 24 ans, nous avons quand même eu la crème de la crème des réalisateurs de l’aventure à Val d’Isère. 

Dernière question : les films sont-ils disponibles sur le site internet du festival ? 

La station de Val d’Isère a envoyé une newsletter à tous ses clients en leurs proposant des solutions pour passer ce confinement avec notamment des idées de livres d’aventures et de montagne, mais aussi avec la participation du festival en offrant des liens vers les films primés ces dernières années. Ce sont des films qui ont été mis en libre accès par leurs réalisateurs et producteurs. Je vous invite à découvrir tous ces films sur notre nouveau site web festival-aventure-et-decouverte.com

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article