Salon du Tourisme en Oisans : Jérôme Bonetti, la ferme de Châtillon 

Télécharger le podcast

Jérôme Bonetti, la ferme de Châtillon 

Bonjour, présentez-nous votre ferme de Châtillon. Où est-ce que vous êtes situés et quelles sont vos spécialités ?

On est situés au Raffour juste à côté d'Allemont. On a 10 vaches laitières et une cinquantaine de chèvre laitières. On transforme tout sur place et on vend majoritairement en vente directe à la ferme ou sur les marchés à Bourg-d'Oisans, Domaine et puis d'autres en saison. On produit yaourt, faisselle, petit crottin, tome et d’autres fromages.

Comment est-ce que vous avez travaillé pendant toute la période de confinement ?

Rien ne s'est arrêté pour nous pendant le confinement parce que les chèvres et les vaches continuaient à faire du lait. En chèvre on était en pleine production, il a fallu s’adapter avec la fermeture des marchés. Avec la ferme du Rochail qui est aux Alberges et qui vend de la viande, on s’est regroupés pour remplacer le marché du samedi matin. On s’est donc retrouvés chez eux aux Alberges pour vendre pendant leurs horaires d'ouverture avec notre remorque devant chez eux. Et ensuite on faisait quelques livraisons pour les personnes qui ne pouvaient pas se déplacer sur Bourg-d'Oisans et les alentours. Et enfin avec la vente à la ferme, on est restés ouverts tous les jours pour satisfaire au mieux les clients et qu’ils puissent nous trouver parce qu’ils étaient demandeurs de produits locaux. 

Comment vous vous êtes adaptés au niveau de la partie sanitaire, notamment des gestes barrière ? 

En ce qui concerne les gestes barrière, nous servons tout le temps les clients, ils ne touchent jamais la marchandise. L’hygiène depuis toujours est important chez nous, on utilise gants et pinces pour ne pas toucher les fromages. Puis gel hydroalcoolique pour la monnaie et désinfectant entre chaque client pour la partie paiement par carte bancaire. Pour la ferme et le magasin, c’était une personne à la fois dans le magasin avec désinfection de la poignée et des endroits où les clients passaient.

Comment est-ce que Oisans Tourisme vous a accompagnés dans cette période si spécifique ?

On est partenaires avec la Route des Savoir-Faire ce qui représente une bonne partie de notre pub sur internet et ailleurs. Pendant le confinement, Oisans Tourisme communiquait sur le fait qu’on soit à la Ferme du Rochail aux Alberges mais aussi dans le magasin ouvert. On faisait donc un point chaque semaine pour dire où est-ce qu’on se trouvait et quelles étaient les horaires, ce qui a permis de continuer à bien renseigner les clients. 

Comment est-ce que vous abordez cette saison d'été avec certainement des touristes en attente de produits en vente directe ?

Juillet/août c’est toujours très important chaque année, on attend ça avec impatience et en même temps on espère que ça va bien se passer, que le beau temps sera avec nous. J’espère que les clients seront au rendez-vous. De notre côté, on fera au mieux pour assurer toute la partie sanitaire. On fera au mieux pour continuer à accueillir les visiteurs cet été. 

Est-ce que vous pouvez nous rappeler comment venir à votre ferme pour acheter vos produits et les découvrir ?

Vous nous trouverez tous les samedi matins toute l’année sur le marché de Bourg-d'Oisans ou bien à la ferme tous les jours du lundi au samedi de 10h à midi et de 15h 19h au Raffour à droite avant d'arriver à Allemont, puis suivre ensuite les panneaux indicatifs jusqu’à la ferme. Retrouvez également toutes les infos sur le site d’Oisans Tourisme et sur la Route des Savoir-Faire.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article