Chantal Carlioz : "Réunir la grande famille de la montagne"

24 mai 2016 - 1169 vues
Télécharger le podcast

La maire de Villard de Lans et vice-présidente de l'ANMSM, Chantal Carlioz, était présente au congrès annuel de l'ANMSM. Cette dernière a félicité les efforts consentis par l'ANMSM cette année.

Chantal Carlioz, en Isère, vous avez créé une innovation puisque vous avez votre « ANMSM départementale ».

J'ai le bonheur et la chance d'être au conseil d'administration de l'ANMSM au niveau national en représentant ma commune de Villard de Lans. J'aime beaucoup le travail d'actualité et au niveau législatif que nous faisons. J'avais à cœur, lorsque j'ai été élue vice-présidente en charge du tourisme de la montagne et des stations de réunir la grande famille de la montagne et en particulier les 22 stations de l'Isère. Cette association existait, mais était en sommeil. Je l'ai réveillé et proposé à ces 22 stations de se retrouver de nouveau au sein de cette association des maires des stations d'Isère. J'en ai proposé la présidence à Pierre Balme puisque c'est une personne très active au sein de l'ANMSM et au niveau du label famille +. Cela m'a beaucoup servi de mettre en place cette association pour plusieurs raisons. Tout d'abord, retrouver toute la famille des stations. Entendre leurs attentes, leur vision du plan de montagne ce qui m'a permis d'appuyer le déploiement des nouveaux plans de stations qui avant s'appelaient des contrats diversifiés. A la suite de cela, nous avons voté des contrats de performance Alpes-Isère. Il ne s'agit pas d'abandonner la diversification, puisque depuis 14 ans on en fait, on va continuer à diversifier la montagne et les stations mais on va recentrer sur le cœur des stations, à savoir l'économie neige. Mon grand credo, c'est de dire : commencer par ce qui est le moteur (l'économie neige) puis on diversifie sur l'été. Je prends exemple de ma commune à Villard de Lans. Les remontées mécaniques fonctionnent quasiment à l'année, en hiver et en été. Bientôt, cela va être le coup d'envoi du Vélo Vert Festival (3 au 5 juin). Si on n'avait pas les remontées mécaniques, les télécabines de dix sièges, cet immense festival n'aurait pas eu lieu à Villard de Lans.

Le Président de la région Rhône-Alpes Laurent Wauquiez est venu annoncer 250 millions d'euros d'investissements lors du congrès de l'ANMSM. Le département de l'Isère sera partie prenante dans cette opération.

250 millions d'euros, dont 10 millions sur le plan neige. J'étais très fière de voir sur la tribune aux côtés du Président Laurent Wauquiez Jean Pierre Barbier, président du département de l'Isère. C'était le seul président des 13 départements de la région Rhône-Alpes Auvergne présent. Grâce au travail de concertation, de réflexion de bilan qui a été fait en commun, on a pu établir ces contrats de performances Alpes-Isère, on a pu déployer ces contrats autour de sept axes. Nous travaillons aujourd'hui à parfaire le plan de financement de ces stations. Dans ces dernières, tous les acteurs nous envoient déjà leurs projets. Mi-juin, nous allons réunir massif par massif tous les acteurs pour se concerter sur les actions à mener jusqu'en 2020.

"On a maintenu les troupes"

Que retenez-vous du bilan des actions de l'ANMSM cette année ?

L'ANMSM a pris la mesure des difficultés financières des communes adhérentes (support de stations). Le président de l'ANMSM Charles-Ange Ginésy a pris cela à bras le corps pour ne pas avoir « d'hémorragie », qu'aucun adhérent ne s'en aille. Il n'y a pas de grande ou petite commune. Il y a des communes support de stations, une grande famille de la montagne. Il faut que l'on reste plus unis que jamais dans ces périodes de contexte difficile législatif avec les fusions des intercommunalités, le transfert de la compétence tourisme, l'acte II de la loi montagne. On a besoin d'unité, de réactivité, de force dans nos propos, nos convictions. Ce n'est pas le moment de lâcher. Le fait que l'ANMSM ait baissé ses montants d'adhésion, diminué son fonctionnement au niveau du personnel ; que je salue car ils sont de moins en moins nombreux et toujours aussi actifs et performants; grâce à ces efforts, on a maintenu les troupes et on les a même agrandis puisque des stations sont venues adhérer de nouveau ou pour la première fois à l'ANMSM.

Commentaires (0)

Connectez-vous pour commenter cet article